Sytral : la droite lyonnaise monte au créneau

© France 3

La droite lyonnaise réagit vivement à la désignation de Gérard Collomb pour présider le Sytral, le syndicat mixte pour les transports lyonnais. Michel Havard (UMP) estime que le sénateur de Lyon ne peut pas assumer ces fonctions supplémentaires. D.Broliquier (UDI) dénonce le cumul des mandats.

Bernard Rivalta, le président du Sytral, dont le mandat a été invalidé en même temps que l’élection municipale de Vénissieux a donc du céder sa place et c’est Gérard Collomb qui assume ses fonctions à titre temporaire.

L’occasion pour la droite lyonnaise de dénoncer la concentration de tous les pouvoirs dans les mains d’un seul et même homme.

Pour Denis Broliquier, maire UDI du 2e arrondissement, ce choix pose “un problème de démocratie”.

Pour Michel Havard, opposant UMP, Gérrard Collomb ne pourra pas assumer toutes ces responsabilités et les gros dossiers en seront forcément retardés. Des arguments que balaie d’un revers de main l’intéressé : “Pour deux mois il n’y a  pas de problème”. Un pari sur le retour prochain aux affaires de Bernard Rivalta après de nouvelles élections à Vénissieux.

 

Source : France 3 Rhône-Alpes par Philippe Bette

Partagez !
Facebook
Facebook
SHARE