Rentrée 2018 : des inconnues demeurent.

Monsieur le Maire,

En mars dernier, le conseil municipal a adopté, à la quasi-unanimité, le nouveau cadre général des temps scolaires pour la rentrée 2018.  Cette nouvelle organisation s’accompagne de la mise en place d’une nouvelle offre d’activités périscolaires et extra-scolaires dont nous avions déjà évoqué les contours lors du dernier conseil. Aujourd’hui, ce sont les tarifs applicables de ces nouvelles activités, à compter de la rentrée de septembre prochain, que vous nous demandez d’adopter.

La tarification de ces activités n’appelle pas d’observation particulière de notre part si ce n’est le tarif horaire de « LA FIN D’APREM’ » par rapport à celui des « ATELIERS DU MERCREDI » : le même coût pour 1h d’encadrement pour le premier contre 3h30 pour le second. Cette tarification de « FIN D’APREM », est loin d’être aussi « anecdotique » que vous l’annonciez lors du dernier conseil. Pour une famille d’un quotient moyen souhaitant inscrire 2 enfants toute l’année à cette seule activité cela aura un coût de 1290,24 par an. Il n’est pas certain qu’il y ait beaucoup d’inscriptions sur ce temps-là. Cependant, la tarification des activités « APRES LA CLASSE » et des « ATELIERS DU MERCREDI » sont des offres alternatives et compétitives au vu des autres types de garde aujourd’hui sur le marché. Nous avons toujours, au sein de notre groupe, défendu une tarification raisonnée et adaptée aux capacités contributives de chaque foyer car cela permet un accès pour toutes les familles à l’ensemble des activités proposées par la municipalité.

Ce qui nous semble plus inquiétant cependant, c’est le mutisme dans lequel votre municipalité s’est enfermée, Monsieur le Maire. Malgré les nombreuses inquiétudes des parents et des directeurs d’école que nous avons à chaque fois relayées ici même, vous avez, dans les faits, fermé la porte à toute ouverture. En effet, depuis le vote des nouveaux rythmes, il y a maintenant deux mois, les parents, les enseignants et les acteurs du périscolaires sont dans une expectative totale. La concertation s’est arrêtée brutalement. Nous constatons donc que s’ils ont bien été associés pour le choix des rythmes, ils n’auront pas leur mot à dire concernant leur application concrète. Pourtant, vous vous étiez engagé, lors du dernier conseil, à continuer « la démarche participative pour faire évoluer cette organisation en fonction des retours qui vous serez faits ».

Même si vous avez décidé de jouer au « Roi du silence », les questions des parents, des enseignants et des acteurs du périscolaires n’ont pas pour autant disparues. Concernant les parents, tout d’abord, le décalage de la fin du premier temps de garderie à 17h45, comme aujourd’hui, au lieu de 17h30, comme annoncé dans votre réforme, n’est semble-t-il plus du tout envisagé par votre municipalité Monsieur le Maire. Pourtant, cela va avoir de lourdes répercussions notamment en augmentant le temps de présence des enfants à l’école de ¾ d’heure pour les parents contraints. Ainsi vous préférez que les enfants aient un temps de présence à l’école plus long alors qu’ils auraient pu sortir, avec ce léger décalage, bien plus tôt. Lorsque l’on défend le bien être de l’enfant cela est paradoxal.  Ensuite, le retour des enfants de maternelle qui ne déjeunent pas à la cantine dès 13h30 au lieu de 14h15 est une piste que vous semblez avoir enterrée.  Preuve en est, la justification, en commission, de votre Adjoint à l’Education sur le sujet, expliquant qu’il serait plus cohérent que ces enfants fassent la sieste après le repas à la maison. Une pirouette qui ne règle pas le problème. Car si certains enfants sont pris en charge par leur parent durant la pose méridienne, les nourrices sont le plus souvent sollicitées. Nous ne sommes pas certains que la solution que vous apportez soit la plus judicieuse.

Concernant les directeurs d’écoles, ils ne sont pas plus informés. Aujourd’hui, ils n’ont connaissance ni des moyens à leur disposition, ni des modalités d’organisation de la rentrée 2018. Comment pourraient-ils alors répondre aux inquiétudes des parents ? Ils sont pourtant, tous les jours, en première ligne pour tenter, tant bien que mal, de les rassurer. Nous espérons que le voile sera rapidement levé. Dès ce soir peut-être. En effet, nous avons appris Monsieur l’Adjoint que vous les rencontrez aujourd’hui à 18h.

Concernant, les ASEP (agents de service de l’école primaire), les ATSEM (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) et tous les acteurs du périscolaire, la précarité contractuelle de leur situation est source d’une forte inquiétude en l’absence de réponse. Il n’est pas surprenant qu’ils se soient mis en grève en début de mois pour protester contre ce manque criant d’information et de transparence. Dernier événement en date, vendredi dernier, 44 accueils de loisirs municipaux étaient en grève.

Monsieur le Maire, vous qui savez investir 25 millions supplémentaires, durant le mandat, dans les écoles, saurez-vous lancer les inscriptions pour les activités périscolaires et extra scolaires dans le délai annoncé à savoir le 30 mai ?

Nous l’avons déjà dit et nous le redisons aujourd’hui. Nous souhaitons la réussite de cette réforme. Mais pour qu’elle puisse s’inscrire dans la durée, il faut que des solutions soient rapidement trouvées en adéquation avec les attentes des personnes concernées. Ce n’est pas en ignorant les parents, les enseignants et les acteurs du périscolaires que nous sortirons grandis de cette expérience.

Monsieur le Maire, il est important de revenir à la table des discussions pour lever les doutes et rassurer les plus inquiets.

Partagez !
Facebook
Facebook
SHARE