L’UDI s’oppose à la location de places de crèches publiques pour des entreprises privées

Conseil municipal, lundi 6 juin 2016

Intervention de Véronique Bauguil

Que le public et le privé coopèrent et travaillent ensemble pour développer les services ou le territoire ne nous choque pas, bien au contraire. Mais cela ne doit pas se faire au détriment de l’équité.

Vous proposez que la ville de Lyon loue des places de crèches publiques au bénéfice de salariés d’entreprises privées par l’intermédiaire de 5 entreprises de crèches. A ce jour, cela concerne 46 places dans Lyon, à terme 190 places devraient être réservées.

Le groupe UDI s’oppose à ce projet pour différentes raisons :

Tout d’abord à cause du contexte actuel de pénurie de places pour les Lyonnais. De quel droit peut-on diminuer le nombre proposé en commission d’admission alors que tant de familles reçoivent une réponse négative ? Pardon, j’oubliais que l’avis des arrondissements pourtant en première ligne n’avait pas été consulté…

Il est cependant évident qu’un bon coup de griffe est donné à l’équité au niveau de l’attribution des places : lors de la commission d’admission, une grille de critère est appliquée pour un choix le plus juste possible. Cette transparence n’existera pas pour le choix des enfants venant des entreprises.

Nous ne retrouvons pas plus d’équité au niveau des entreprises. En effet les places sont proposées à 5 réservataires. C’est un avantage concurrentiel pour ceux-ci sans qu’on ne connaisse les modalités de choix. Nous n’avons eu connaissance d’aucun appel d’offre ! C’est pourtant un réel avantage, voire un privilège pour les entreprises de crèches élues puisqu’elles n’ont pas eu à investir dans la création des places contrairement aux contribuables lyonnais.

Sur le plan financier, il y a encore à redire : une place en crèche revient à 14000€, la ville encaisserait 9000 € de recettes par place réservée par l’entreprise de crèche qui elle, peut bénéficier d’une réduction fiscale très avantageuse de 80 % contrairement à la ville quand elle achète des places dans le privé.

Où est l’intérêt de la ville ? Où est l’intérêt des familles ? Pas dans la création de places supplémentaires qui reste hypothétique.

Vous l’aurez compris, Monsieur le Maire, le groupe UDI votera contre cette délibération qui ne va pas dans le sens de l’équité, de la transparence donc en aucun cas dans le sens de l’intérêt général.

Partagez !
Facebook
Facebook
SHARE