Le IXe arrondissement sort de l’ombre

Histoire.

Atypique car composé de plusieurs « morceaux » juxtaposés, le IXe arrondissement vient de fêter ses 50 ans. Durant très longtemps, en effet, une grande partie du secteur n’était pas rattachée à Lyon. « Vaise, où a d’ailleurs grandi l’actuelle maire de Paris Anne Hidalgo, a été une ville indépendante jusqu’en 1852.

En 1959, la commune de Saint-Rambert, étranglée financièrement, a souhaité être intégrée à Lyon. Avec ces ajouts, le Ve arrondissement, devenu trop grand, a été coupé en deux en 1964, ce qui a donné naissance au IXe », explique Jean Pelletier, auteur de la collection Connaître son arrondissement, aux Editions lyonnaises d’art et d’histoire.

Rural jusqu’au XIXe siècle, le quartier prend un fort accent industriel avec l’installation d’usines textiles, de teinture ou de métallurgie, d’abattoirs ou de chantiers navals.

Avant de subir une crise économique, peu après son rattachement à Lyon. « La reconversion était inévitable, ajoute Jean Pelletier. On ne construisait plus de bateaux à Lyon et l’ensemble des industries étaient devenues obsolètes. »

L’habitat prend une part plus importante, et de nombreux logements sont créés, notamment à La Duchère.

Et dans les années 1990, face à la saturation de l’hypercentre, le IXe arrondissement commence à se faire une place.

Opération reconquête

Les friches sont réhabilitées et l’arrivée d’entreprises et celle des transports en commun, comme le métro en 1997, lui donnent un nouvel élan.

Ce quartier, peu fréquenté par le reste des Lyonnais jusqu’alors, entame une ambitieuse mutation. Le secteur fait l’objet d’importants travaux : rénovation des grandes rues, construction d’écoles, installation d’une médiathèque et, plus récemment, réalisation du pont Schuman, fin 2014.

Le secteur tertiaire se développe et les activités numériques s’installent dans le quartier de l’Industrie, ainsi que le cinéma Pathé en 2008. « Le quartier, pourtant morcelé, est en train de réussir sa transformation de manière remarquable », analyse Jean Pelletier.

Patrick Gaillard (avec P.-a.B.).

Partagez !
Facebook
Facebook
SHARE