Le déclassement de l’A6 / A7 serait une décision fondamentale et extrêmement importante pour notre ville.

Conseil municipal, lundi 14 mars 2016

Intervention de Denis Broliquier

Monsieur le Maire, effectivement c’est un sujet extrêmement important et qui passionne les élus du groupe UDI parce que c’est un sujet stratégique pour l’avenir de l’agglomération. C’est pour cette raison que nous avions décidé en fin de séance de poser une question orale justement sur le déclassement éventuel de l’autoroute A6-A7 mais je vois que vous avez pris les devants et que vous nous avez fait cette communication avec une vision d’ailleurs beaucoup plus générale sur l’ensemble de l’agglomération alors que nous, notre question du jour portait plutôt sur l’axe A6-A7, complètement congestionné. Vous avez parlé du trafic de transit mais si on compte la totalité du trafic, il s’agit de 115 000 véhicules par jour au cœur de la ville. Nous avions un certain nombre de questions à vous poser à ce sujet. Nous avons voté en septembre dernier une convention d’étude sur les itinéraires du contournement de Lyon et sur les dispositifs d’incitation à leur usage et l’une des questions qui devait faire l’objet d’une étude, c’était la faisabilité d’un péage d’orientation. La question qu’on se pose aujourd’hui est de savoir si cette piste est toujours d’actualité ? Si vous avez pu parler au Secrétaire d’Etat aux transports lors de votre récente rencontre de cette éventualité ? Cette idée, latente depuis des années, pourrait remédier à cette aberration lyonnaise notoire qui consiste à faire payer ceux qui contournent la ville, tout en assurant la gratuité à ceux qui la traversent. Je ne vous cache pas que le déclassement puis la requalification que l’on voit sur ces images traversant le centre-ville serait une bonne nouvelle pour la Confluence, pour l’ensemble de la Presqu’île et aussi pour l’ensemble du cœur de l’agglomération. Cela pourrait induire une diminution de l’intensité du trafic avec un report des trafics vers d’autres infrastructures, notamment vers l’Est de l’agglomération. Pour que ces rapports soient pleinement efficaces et durables, j’en profite pour affirmer que le déclassement doit être un point de départ et non pas un point d’aboutissement. C’est-à-dire qu’il doit être le prélude à d’autres avancées majeures, comme le bouclage du périphérique (l’Anneau des sciences) qui était, je vous le rappelle, l’un de vos engagements électoraux pour ce mandat. J’ai l’impression que depuis quelques mois, on n’entend plus parler de ce projet.

Nous défendons, nous, à l’UDI, depuis bien longtemps, cette nécessité d’un véritable contournement de Lyon, comme nous défendons l’anneau des sciences. Et nous espérons que ce déclassement sera une étape fondatrice dans la réalisation de cette infrastructure indispensable, indispensable aux déplacements quotidiens dans la métropole, indispensable au développement économique, indispensable aussi pour hisser Lyon plus haut dans le rang des grandes métropoles européennes et internationales.

Merci de répondre à cette question concernant le péage d’orientation et le fait que vous puissiez nous confirmer que cette décision pourrait intervenir avant le 1er mai. Ce serait une décision fondamentale et extrêmement importante pour notre ville.

 

Partagez !
Facebook
Facebook
SHARE