Fan Zone : « Il n’y a pas eu trop de problèmes jusqu’à présent, si ce n’est des atteintes à la tranquillité »

Dix jours après le début de l’Euro, le maire du 2e Denis Broliquier a fait un point sur la sécurité et les nuisances autour de la place Bellecour.

Avant le début de l’Euro, il avait demandé l’annulation pure et simple de la Fan Zone de Lyon, et des neuf autres prévues en France, à cause « du risque d’attentat ».

Ce lundi soir, en préambule du conseil d’arrondissement, Denis Broliquier est revenu sur le sujet, sans volonté de polémiquer. S’il a reconnu que l’Euro attirait « beaucoup de touristes » à Lyon et que « le chiffre d’affaires des restaurateurs et des cafés s’envolait » – « et c’est tant mieux » – le maire (UDI) du 2e arrondissement reste réservé sur la Fan Zone : « Je ne reviendrai pas sur notre position de principe, il n’y a pas eu trop de problèmes jusqu’à présent, si ce n’est des atteintes à la tranquillité, notamment sur cette Fan Zone bis, place Antonin-Poncet. On invite pourtant les supporters qui s’y trouvent à entrer dans la Fan Zone officielle, mais ils n’en ont pas envie. Au bout de dix jours de compétition, on constate que l’alcool est le gros souci de ces regroupements, qui sont plutôt bon enfant par ailleurs, mais qui pourraient dégénérer. »
Lire l’intervention dans son intégralité sur le site du Progrès

Partagez !
Facebook
Facebook
SHARE