Contrat local de santé de Lyon

Conseil municipal, lundi 19 janvier 2015

Rapport n°2015-849 : Contrat local de santé de Lyon

Intervention de Véronique Bauguil

 

Ce contrat local de santé 2015-2019 permet d’aborder le sujet majeur de la santé des Lyonnais.

La ville de Lyon enregistre de bons indicateurs sanitaires conformes aux résultats nationaux voire meilleurs (par exemple pour les taux de mortalité ou mortalité prématurée).

Les transformations progressives de la ville (assainissement, espaces verts…) a donné lieu à des progrès sanitaires significatifs.

Néanmoins, il en reste à faire d’importants en termes de réduction de la pollution atmosphérique, d’adaptation de la ville au vieillissement de la population, de lutte contre les maladies chroniques et de prévention (alcoolisme chez les jeunes par exemple).

Les choix urbanistiques sont importants car ils ne sont pas sans conséquences sanitaires.

Nous sommes bien placés pour le savoir dans le 2e arrondissement où nous demandons depuis longtemps le déclassement de l’autoroute. C’est un enjeu majeur de santé publique pour des milliers de Lyonnais !

Chaque année, ce sont des millions de particules fines émises par le trafic de transit !

Une étude toute récente de l’Institut de Veille Sanitaire montre qu’une exposition, même d’intensité relativement faible, à cette pollution provoque un surcroît de mortalité, y compris à court terme. Lyon, avec 16 autres villes, est au-delà du seuil de pollution défini par l’OMS

Sous vos 2 derniers mandats, la situation n’a pas évolué concernant cette infrastructure, votre 3e mandat doit impérativement être celui des actes. D’autant plus que c’est une de vos promesses électorales !

Pour sa mise en œuvre, ce Contrat Local de Santé dépend d’un ensemble de partenaires dont la Métropole pour certaines actions.

Comment les missions des Maisons du Rhône de la Métropole, qui dans l’immédiat ne vont pas changer, vont elles s’articuler avec celles du CCAS de la Ville de Lyon qui apparemment pas concerné par la métropole !

La prévention est transversale aux missions du CCAS et des Maisons du Rhône, entre autres. Elle nécessite une réponse bien coordonnée. Le but du Contrat Local de Santé est d’améliorer la cohérence de l’action publique.

Avec des outils comme le Contrat Local de Santé ou l’Observatoire de la Santé des Lyonnais nous avons des outils utiles et bien faits.

Il faut donc que leur mise œuvre soit à la hauteur des enjeux de santé publique !

C’est important, nous sommes dans une phase où les maladies dites chroniques (cancers, maladies cardio-vasculaires et respiratoires, asthme, allergies, obésité, diabète, souffrances mentales…) prennent le pas sur les maladies infectieuses.

La prévention est d’autant plus indispensable.

Plus d’efficacité, des réponses sur mesure aux enjeux des territoires et de leurs habitants, voilà ce que peut apporter le Contrat Local de Santé. C’est une action publique concertée et élaborée au plus près des besoins.

Un mode opératoire aux antipodes du projet de loi de santé de Mme Marisol Touraine, soit disant mal comprise, qui vise à étatiser et à bureaucratiser le système de santé en supprimant la liberté de choix pour les patients et sans concertation avec les professionnels de santé libéraux.

Mais parce qu’il est fondé sur la proximité et la concertation, et qu’il peut être source d’efficacité pour la prévention et la santé des Lyonnais, nous voterons ce Contrat Local de Santé.

Partagez !
Facebook
Facebook
SHARE