Construction du nouveau siège social du CCAS de Lyon : résultat d’une véritable politique sociale décentralisée ?

Monsieur le Maire, 

Si cette garantie d’emprunt est tout à fait classique, les élus du groupe « les Indépendants » souhaiteraient avoir quelques réponses pratique sur la coordination du projet de construction du nouveau siège social du CCAS avec la politique sociale globalisée et mutualisée de la Métropole de Lyon sur notre territoire. 

En effet, depuis l’adoption du pacte de cohérence métropolitain en décembre 2015, par la Métropole de Lyon, notre territoire s’inscrit, en matière de politique sociale, dans une volonté de prise en charge unique de la demande à l’échelle métropolitaine. Cet objectif a été concrétisé avec l’adoption, en novembre 2017, du Projet Métropolitain des solidarités (PMS) et la création des 18 maisons de la Métropole fusion des antennes solidarité du CCAS et des Maisons du Rhône. 

Si le but premier était effectivement de rendre plus lisible et accessible aux usagers les différentes politiques sociales, cette mutualisation avait également pour objectif une répartition plus cohérente des compétences et de faire, in fine, des économies d’échelles. Cette mutualisation pourrait, dans les prochaines années, mener à une vraie politique sociale métropolitaine où les CCAS communaux se recentrerait sur la coordination de l’action sociale localement et où la Métropole définirait la politique sociale en concertation avec les communes. Ce serait une véritable politique décentralisée et territorialisée en la matière. C’est ce que nous défendons maintenant depuis plusieurs années. 

Dès lors, la question de la pertinence de la construction du siège social du CCAS se pose. Dans quelle condition ce projet de construction s’inscrit-il dans le cadre de la coordination territoriale de la politique métropolitaine ? La Métropole de Lyon a-t-elle été saisie pour avis sur ce projet ? Au vu des 4,5 M€ investi, il ne faudrait pas, au final, que ce bâtiment flambant neuf se retrouve inexploité dans deux ou trois ans. 

Finalement, Monsieur le Maire, quelle est votre vision globale sur cette question ? Souhaitez-vous une vraie réorganisation des compétences et des moyens entre le CCAS et la Métropole ? Où souhaitez-vous conserver une juxtaposition de politiques sociales qui cohabiteraient l’une à côté de l’autre ?  

Je vous remercie par avance, Monsieur le Maire, pour les éclaircissements que vous pourrez nous apporter sur ces questions. 

Luc Lafond

Partagez !
Facebook
Facebook
SHARE