Centre Nautique du Rhône : tarif réduit, accès mini

©TD

En discussion lundi au conseil municipal, les tarifs d’entrée au centre nautique du Rhône ont ranimé le débat. L’achèvement de la troisième tranche des travaux de la piscine est prévu pour ce printemps, après quoi les Lyonnais auront accès à l’intégralité des équipements, ou un accès restreint au bassin de 50 mètres.

3.40 euros pour un accès limité

Les élus ont donc trouvé un compromis : 3.40 euros l’entrée en plein tarif… pour l’accès restreint au bassin de 50 mètres. La ville se félicite d’appliquer des prix similaires aux autres piscines pendant l’ouverture partielle (3,40 € l’entrée plein tarif, 2,60 € en tarif réduit, 25 € le carnet de 10 entrées), mais l’accès à l’intégralité des équipements pour la somme de 8€ reste d’actualité. Un montant déjà largement critique.

La ville “patauge”

La ville de Lyon est accusée de “patauger” dans ce projet, selon Christophe Geourjon (UDI). “Vous nous avez demandé un avenant pour des travaux destinés à assurer la sécurité des nageurs…Surprenant de voir que la question n’a pas été prise en compte dès le départ !“.

L’opposition demande un tarif préférentiel pour les Lyonnais

UMP, UDI et Lyon Citoyenne et Solidaire ont martelé le même refrain lors du conseil municipal. “Vous préférez pénaliser les Lyonnais par des tarifs élevés, […] des Lyonnais déjà bien pressurés par la hausse des impôts locaux que vous avez décidée“, souligne Christophe Geourjon, qui demande la mise en place de tarifs spécifiques pour les non-résidents. Ce que reprend Emmanuel Hamelin (UMP), dans une déclaration ironique : “nous réclamons à nouveau de prévoir un tarif particulier pour les Lyonnais qui veulent traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête dans ce beau milieu aquatique profond standardisé du Rhône”. Référence au “jargon pédagogique” intégré au nouveaux programmes scolaires défendu par la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem.

Justifié par l’accès aux équipements “haut de gamme” du centre, l’entrée en plein tarif à 8 euros pour la période estivale reste inchangé, ce qui favorise “l’exclusion des citoyens les plus fragiles” selon le groupe Lyon Citoyenne et Solidaire.

Partagez !
Facebook
Facebook
SHARE